Temples d’Angkor – Descriptions et photos
Temples d’Angkor – Descriptions et photos

Temples d’Angkor – Descriptions et photos

Retrouve ici la description et les photos des temples découverts dans le complexe des temples d’Angkor. Il est difficile de choisir un préféré, les temples étant d’une grande diversité.

Nous avons adoré le Bayon que nous avons eu la chance de découvrir au petit matin, sans une foule de touristes, et qui a conservé de magnifiques bas-reliefs. Nous avons également particulièrement apprécié le côté sauvage du Ta Prohm, du Ta Som et la sérénité à Neak Pean et Banteay Srei. Pour plus de détail, lis mon récit sur Siem Reap et Angkor.

Neak Pean, sa faune et sa flore

Le Neak Pean (« temple des Nâgas enchevêtrés » en khmer) est un petit temple bouddhique, construit et modifié par Jayavarman VII à la fin du 12ème siècle. Pour y accéder, il faut traverser un pont de bois, en plein milieu des marécages. On débouche alors sur un petit sanctuaire, entouré par des bassins. Si tu cherches un peu de calme et de sérénité cours-y !

Ta Prohm et ses fromagers

Le Ta Prohm (« grand-père Brahma » ou « ancien Brahma » en khmer) est un complexe monastique, sur un seul niveau, par opposition aux temples montagne, construit selon le style du Bayon à la fin du 12ème siècle sous le règne de Jayavarman VII. Il est envahi par les « fromagers », des arbres de la famille des Bombacaceae (ou Malvaceae) qui tirent leur nom de leur usage pour les boîtes à fromage sous le protectorat français (notamment de camembert). C’est un lieu bucolique (si l’on fait abstraction des nombreux touristes bien sûr !).

Ta Som, le sauvage

Ta Som est un petit temple du style de Ta Prohm, édifié à la même époque. Il est entouré par la forêt et deux enceintes protégeant le cœur de l’édifice. Ici la nature semble avoir repris ses droits et le temple est resté sauvage. On adore !

Preah Khan, le majestueux

Le Preah Khan (« épée sacrée » en khmer) était un complexe monastique bouddhiste, érigé en l’honneur de la victoire sur les Chams par Jayavarman VII au 12ème siècle. Le site a servi de ville provisoire pendant la construction d’Ankgor Thom. Il y a de quoi, le complexe s’étendant à lui seul sur 56 hectares !

Banteay Srei, la rayonnante

Le temple de Banteay Srei (« la citadelle des femmes », ou « de la fortune » ou « de Lakshmi » en khmer) est situé sur le site de l’ancienne ville d’Iśvarapura à 20 km au nord-est de Bayon, dans le site de l’ancienne ville d’Isvarapura. Banteay Srei est devenu célèbre au travers de l’aventure de Malraux, qui y vola un bas-relief en 1923. Trônant au milieu des étendues d’eau, il brille de mille feux, grâce à la couleur si particulière du grès rose, qui ne semble pas avoir subi les effets du temps.

Bayon, le superbe

Le Bayon est situé au centre de l’ancienne ville d’Angkor Thom, capitale des souverains khmers du 12ème au début du 13ème siècle. Il fut construit, sous le règne du roi khmer Jayavarman VII adepte du bouddhisme mahāyāna, connu comme étant le dernier grand roi de l’Empire Khmer, né vers 1150 et qui régna jusqu’en 1218.

L’architecture du Bayon est de type temple-montagne tout comme Angkor Vat. Cette forme donne une représentation symbolique du mythique Mont Meru, qui offre une visualisation terrestre des dieux, centre du monde, aussi bien dans la mythologie Hindou que Bouddhiste.

Aux abords de la cité d'Angkor Thom, entre jungle et pierres

Laisser un commentaire